site d'escort londres

Quartiers, Prix… tout savoir sur la prostitution à Londres

A Londres, la prostitution n’a pas pignon sur rue et n’est pas légale en toute circonstance. Il n’empêche qu’il est possible de trouver facilement des prostituées, aussi bien dans la rue que sur internet ou dans les salons de massages. Si vous vous rendez en weekend à Londres, voici tout ce qu’il faut savoir pour y trouver des putes.

——————————————

Pas envie de payer ? Une Solution Existe !

Si vous êtes à la recherche de sexe sans lendemain, le site www.JacquieEtMichel-Contact.com propose en ce moment l’inscription gratuite ! Plus gros site libertin lancé par le géant du porno amateur, il vous permettra de rencontrer des adultes libérés à la recherche de nouvelles expérience SANS AVOIR A PAYER . A tester absolument si vous voulez changer des escorts habituelles et coucher sans dépenser d’argent !

Sur www.JacquieEtMichel-Contact.com vous aurez notamment :

  • L’inscription Gratuite
  • L’accès à des centaines de profils de libertines autour de chez vous dispo pour des plans cul
  • Des fonctionnalités de Sexcam
  • Des photos et vidéos partagées par des amatrices exhib

JE PROFITE DE L’OFFRE

Gratuit Pendant

————————

Loi sur la prostitution en Angleterre

Vous devez le savoir avant de prendre vos décisions, la prostitution est très durement réprimée en Grande Bretagne. Une loi de 2008 permet de poursuivre pour viol les clients de prostituées travaillant pour des réseaux.  Le racolage est également illégal mais l’achat et la vente de prestations sexuelles reste légal. Pour rester dans le cadre de la loi vous devez vous assurer que la prostituée avec qui vous couchez est totalement indépendante. On est d’accord, c’est totalement invérifiable.

Comment fonctionne la prostitution à Londres ?

Une travailleuse du sexe qui travaille dans un immeuble appartenant à un multimillionnaire dans l’un des quartiers les plus riches de Londres a révélé qu’elle doit coucher avec « 30 hommes par mois » pour payer le loyer – et sa mère pense qu’elle est femme de ménage.

Une enquête choquante menée par le Sunday Times a révélé que plus de 100 prostituées travaillent dans un immeuble à Chelsea, propriété du magnat de la propriété Christopher Moran, et que les résultats suggèrent que Chelsea Cloisters pourrait être le « plus grand bordel » en Grande-Bretagne. Elle serait si prolifique que les clients fréquents l’appellent « les 10 étages infâmes des putes ». Une simple recherche en ligne dans « Chelsea Cloisters and escorts » permet de trouver plusieurs sites Web offrant des services sexuels aux femmes à l’intérieur de l’édifice.

Elana*, de Bucarest, en Roumanie, y vit depuis trois ans et ses photos à moitié nues apparaissent sur de nombreux sites Web qui font la promotion des femmes dans le bâtiment. Elle offre une  » Girlfriend Experience  » – qui inclut le sexe – et fait payer 150 £ de l’heure à ses clients, dont 50 £ vont sur les sites d’annonces, qui envoient régulièrement des gens sur place pour collecter l’argent.

Son loyer coûte plus de 3 000 £ par mois pour un studio exigu et elle reçoit jusqu’à quatre ou cinq « clients » par jour, a-t-elle déclaré au Sunday Times. Après avoir travaillé comme escorte à Paris, Elena est maintenant en compétition avec « beaucoup » d’autres femmes de l’immeuble qui offrent le même service, y compris son amie dans l’appartement voisin. Sur un site de revue de prostituées, un homme se vante d’avoir poussé une femme contre un mur à la gorge avant de lui faire subir un acte sexuel violent.

Un site Web indique sur sa page d’accueil : « Pour les punters qui en savent le plus, le Chelsea Cloisters de Londres SW3 a toujours été un lieu réputé pour accueillir des escortes londoniennes sexy à Londres. Et la tradition continue aujourd’hui. »

Selon le Sunday Times Rich List, Moran, 70 ans, a une fortune personnelle de 404 millions de livres sterling et fréquente des membres de la famille royale, dont la Reine et le Prince Harry. Il gagne 8 millions de livres sterling par an grâce aux appartements de Chelsea Cloisters et a fait don de plus de 290 000 livres sterling au Parti conservateur, à la fois personnellement et sur ses comptes professionnels.

Les journalistes du Sunday Times ont fait 40 réservations avec des prostituées qui ont utilisé 23 appartements dans les 670 appartements de l’immeuble – dont 15 sont loués à la compagnie de Moran. Il n’y a aucune suggestion que Moran soit impliqué dans la prostitution. Dans une déclaration faite par les avocats de Moran, il a déclaré que sa direction avait adopté une approche de « tolérance zéro » à l’égard de la prostitution dans le bâtiment.

Un rapport parlementaire sur le commerce du sexe de l’année dernière a identifié la Roumanie comme le pire pays pour les victimes d’exploitation sexuelle qui se rendent au Royaume-Uni. Un certain nombre de femmes qui utilisaient les appartements à des fins de prostitution étaient arrivées dans la capitale en provenance de Roumanie.

Où trouver des putes dans les rues de Londres ?

Le Quartier de RedBridge

Redbridge, dans l’est de Londres, est devenu un aimant pour les jeunes femmes vulnérables victimes de trafic illégal de la part d’escrocs organisés, en grande partie roumains et d’autres pays d’Europe orientale, qui sont ensuite obligées de vendre leur corps dans la rue et dans des bordels « pop-up ». Des véhicules garés avec des matelas à l’arrière ont même été utilisés comme bordels mobiles, selon la police. Le problème est devenu si grave, avec des hommes qui affluent dans une rue, où le sexe est ouvertement vendu, que les chefs de police et les chefs municipaux essaient de devenir les premiers au pays à imposer des amendes de 100 livres sur-le-champ pour les crawlers de trottoir, pour limiter la demande.

Des policiers ont déclaré lors d’une réunion d’examen de la criminalité à l’hôtel de ville de Redbridge qu’ils  » fermaient en moyenne un bordel par semaine « , rapporte Ilfordrecorder.co.uk.

Cependant, des locaux alternatifs apparaissent bientôt à proximité, a déclaré la police.

Il s’est également avéré que près de la moitié des clients sont des hommes qui affluent à Redbridge en provenance d’autres régions en raison de sa réputation désormais tristement célèbre pour les travailleurs du sexe.

Ilford Lane, Ilford, est devenu l’épicentre de la prostitution de rue, et le nombre de filles qui travaillent sur la route a explosé après que les Roumaines aient été autorisées à travailler sans restriction au Royaume-Uni à partir de 2014.

Cependant, à la suite d’un blitz policier dans la région, lorsque plus de 40 personnes ont été arrêtées et que 41 mises en garde ont été émises, plusieurs jeunes femmes ont été transférées dans des maisons closes de fortune qui ont vu le jour partout dans l’arrondissement, souvent près des stations de métro, ce qui a étendu le problème.

Un porte-parole de la Met Police a dit : « Nous assistons à un mouvement d’implantation dans les locaux et cela continuera à être un problème pour nous.

« Nous avons besoin de l’aide du public, car dans la rue, c’est beaucoup plus visible. »

Le conseil municipal de Redbridge a été forcé de mettre sur pied un comité d’examen spécialisé en matière de prostitution pour s’occuper de la question, après que les résidents se sont plaints et qu’une pétition en ligne a été lancée.

Le conseiller Neil Patrick Zammett en est le président. Il déclare : « Vous ne pouvez pas me dire que plus d’une centaine de jeunes femmes roumaines se rencontrent toutes à Bucarest et décident de réserver des billets pour Ilford.

Putes à Soho

Soho se trouve à l’ouest du centre de Londres, dans une zone communément appelée The West End. Ses limites non officielles sont Oxford Street au nord, Regent Street à l’est, Charing Cross Road à l’ouest et Chinatown au sud. Plusieurs monuments célèbres de Londres tels que Piccadilly Circus se trouvent tout près. Pendant des années, Soho a été synonyme de quartier rouge. Aujourd’hui, le quartier ne couvre plus qu’une toute petite zone autour de Brewer Street, Walker’s Court, Tisbury Court, Green’s Court, Peter Street et Rupert Street. Le reste de Soho est aujourd’hui un mélange à la mode de restaurants, théâtres, hôtels, bars, clubs, cafés et lieux musicaux haut de gamme.

Au milieu du 19ème siècle, il y avait de petits théâtres, des salles de musique et des filles qui travaillaient partout. Il est finalement devenu à la mode au début du 20e siècle et a été populaire pour les artistes et les écrivains qui utilisent les pubs et les restaurants bon marché. Dans les années 50, les filles qui travaillaient remplissaient les rues de Soho et racolaient les clients au coin des rues. En 1959, la Street Offences Act a été adoptée et il est maintenant illégal de flâner ou de solliciter à des fins de prostitution. Bien que l’acte lui-même reste légal à ce jour, au Royaume-Uni, il a été poussé dans la clandestinité puisque les filles ne pouvaient plus offrir ouvertement leurs services à des clients potentiels. Pour contourner ce problème, des ascensions ont été réalisées, dont certaines existent encore aujourd’hui. Les filles ont aussi commencé à travailler dans des clubs et des salons de massage qui ne sont souvent que des couvertures pour ce qui se passe vraiment.

La nature cachée des filles qui se prostituent et le divertissement hardcore (également très restreint par la loi britannique) à Soho ont permis à des propriétaires sans scrupules d’arnaquer facilement les gens et de créer des clipjoints dans les années 60. Des promesses de filles ou d’audacieuses distractions attirent les hommes à l’intérieur. En réalité, les endroits sont tous des escroqueries et n’offrent que peu ou pas de divertissement du tout.

Au milieu des années 70, les magasins pour adultes sont passés à environ 60. Les lois britanniques strictes sur le matériel pour adultes signifiaient que certains articles n’étaient disponibles que sous le comptoir ou dans des arrière-salles secrètes. Dans les années 80, cependant, une répression inévitable s’est produite et beaucoup de ces endroits ont été fermés. Ces dernières années, le matériel gratuit pour adultes sur Internet a eu un effet considérable sur les ventes de magazines et de DVD. Au lieu de cela, de nombreux magasins se tournent vers les accessoires et la lingerie et des boutiques plus respectables comme Ann Summers ouvrent leurs portes.

Les autres quartiers

On peut trouver des prostituées dans les quartiers de Chinatown, de King Kross ou de Shacklewell Lane. Elles ne sont pas forcément faciles à trouver à cause de la loi pénalisant le racolage de rue mais en cherchant bien vous pourrez les apercevoir.

Les meilleurs sites d’escort à Londres

site d'escort londres.pngPour trouver une escort à Londres, Internet reste le meilleur moyen. Des sites d’annonces existent et vous détaillent les tarifs, les pratiques proposées et les photos des escorts exerçant dans la capitale britannique. Sur un site comme peachyescorts.co.uk vous pourrez trouver des photos, les fameux acronymes tels que GFE, FK, A+… qui vous informeront sur ce qu’accepte la fille, et un encart sur les tarifs incall outcall. Après rencontre vous pourrez également rédiger des reviews pour évaluer les services de votre escort.

Le site uescort.com est également riche en annonces mais moins précis sur les prix pratiqués. Vous devrez le plus souvent écrire à l’escort pour connaître ses pratiques. On aime aussi bien londonescortguide.com pour son tri très intuitif permettant de trouver une escort selon ses critères physiques.

Quels sont les tarifs des putes londoniennes ?

Les prostituées et escorts londoniennes sont chères, comme absolument tout peut l’être à Londres. En gros vous paierez le même prix qu’à Paris mais en Livres. Une escort parisienne se paient autour de 150€ l’heure, l’escort londonienne est à 150 Livres l’heure. Selon le taux de conversion vous serez plus ou moins gagnant. Aujourd’hui la livre est à 1,174€ ce qui signifie que vous escort vous coûtera 174€ l’heure. A ce prix tenter sa chance sur un site de plan cul devient donc très rentable.

——————————————

Pas envie de payer ? Une Solution Existe !

Si vous êtes à la recherche de sexe sans lendemain, le site www.JacquieEtMichel-Contact.com propose en ce moment l’inscription gratuite ! Plus gros site libertin lancé par le géant du porno amateur, il vous permettra de rencontrer des adultes libérés à la recherche de nouvelles expérience SANS AVOIR A PAYER . A tester absolument si vous voulez changer des escorts habituelles et coucher sans dépenser d’argent !

Sur www.JacquieEtMichel-Contact.com vous aurez notamment :

  • L’inscription Gratuite
  • L’accès à des centaines de profils de libertines autour de chez vous dispo pour des plans cul
  • Des fonctionnalités de Sexcam
  • Des photos et vidéos partagées par des amatrices exhib

JE PROFITE DE L’OFFRE

Gratuit Pendant

————————